Solidaire dans le progrès de tous22.10.2018
boygirlwomanSOLIDARITE-AFRIQUE.lu a.s.b.l.

Ensemble sauvons Aziz

Année: 
2005
État: 
Réalisé
Nature: 
Aide Humanitaire
Mots Clefs: 
Contexte: 

En décembre 2004, la fondation "L’Hymne aux Enfants" était en prospection de sensibilisation et de localisation d’enfants atteints du Noma. Il faut savoir que ces enfants sont cachés au fond des cases pour éviter que le village ne l’apprenne et ne les rejette à la brousse.

Trois enfants sont venus vers l’équipe. Ils présentaient une très grosse enflure au coup.
Ils ont été pris en charge au Centre de lutte contre le Noma à Ouahigouya.

Toutes les analyses ont été faites pour connaître la nature du mal.

Malheureusement deux des enfants sont morts, le stade d’évolution de la maladie était trop avancé. 


Il ne restait qu’AZIZ un gamin de 8 ans (20kg).

Le Projet: 

La fondation "L’Hymne aux Enfants" a demandé à toutes ses relations de venir en aide à Aziz.

C’est ainsi qu’Aziz viendra le 17 juillet 2005 à Luxembourg, pour y être traité par chimiothérapie. Le traitement durera six mois. Le Burkina Faso n’ayant pas les infrastructures nécessaires pour traiter ces enfants.

Nous remercions, au passage, tous les médecins (Burkinabés, Belges, Français et Luxembourgeois) qui se sont investis pour Aziz. Nous remercions également le CHL de Luxembourg pour son étroite collaboration. 

Malgré toutes les bonnes volontés, le traitement a un prix très élevé.

Il faut savoir que notre asbl n'a bénéficiée d’aucune aide, ni des caisses de maladie, ni de l'état.
(Notre jeune association doit encore faire ses preuves afin d'obtenir l'agrément du Ministère de la Coopération.)

Aziz est venu au Luxembourg le 16 juillet 2005. 

Il a subi une première série de 12 chimiothérapies, en traitement ambulatoire, au Centre Hospitalier de Luxembourg. 

Aziz a supporté sa thérapie avec le sourire. Dans les locaux « chimios » où chacun a le visage pensif, face à son problème, Aziz, grâce à son visage épanoui, parvient à faire oublier pour quelques instants leurs soucis.

Malgré la régression spectaculaire des symptomes du cancer d’Aziz, cette première série de chimiothérapies n'a pas donné les résultats souhaités.

Aziz a donc dû subir une deuxième série de 5 chimiothérapies, avec auto-greffe de cellules souches, et isolation en chambre stérile.

Pendant son séjour au Luxembourg, Aziz a fréquenté l’école primaire de Sélange. (Sud-Luxembourg en Belgique)

Suivi: 

 Aziz de retour au BF.

Aziz va bien. Il est retourné au Burkina, en août 2006. Il est pris en charge par le Centre de lutte contre le Noma à Ouahigouya, qui s'occupe de sa réintégration. 

Le cas d’Aziz nous a démontré qu’il faut demander le protocole de traitement par chimiothérapie de la maladie de Hodgkin, au Groupe Franco-Africain d'Oncologie Pédiatrique (GFAOP), afin de pouvoir traiter les enfants souffrant de la maladie de Hodgkin, au Burkina Faso!