Solidaire dans le progrès de tous21.11.2017
boygirlwomanSOLIDARITE-AFRIQUE.lu a.s.b.l.

Un repas journalier pour les enfants nécessiteux du quartier de Tampouy

Année: 
2008
État: 
En cours
Nature: 
Aide Humanitaire
Localité: 
Localisation: 
  • Tampouy est situé à approximativement 6 km au Nord-Ouest du centre Ouagadougou, sur le route vers Ouahigouya.

=> Cliquez ici pour afficher la carte.

Contexte: 
Au Burkina Faso, 80% de la population ne mange qu’une fois par jour, ce qui fait que le rendement scolaire des enfants est médiocre.
Les conditions climatiques défavorables de l’hivernage de 2007 n’ont fait qu’aggraver la pauvreté.
Un des droits fondamentaux d’un enfant est de pouvoir manger à sa faim!

Pour respecter ce droit fondamental des enfants, et leur donner un niveau de vie décent, Sœur Sabine procure, un repas complet par jour, à des enfants nécessiteux du quartier de Tampouy, situé à la périphérie d’Ouagadougou, d'où :

  • Les enfants ne souffrent plus de la faim. 
  • Les enfants obtiennent un meilleur système immunitaire.
  • Les enfants se développent de manière harmonieuse.
  • Les enfants ont un meilleur rendement intellectuel.
  • Les enfants peuvent profiter de leur enfance.

Soeur Sabine de l’Aspirat des Sœurs de l'Immaculée Conception (SIC), a initié ce projet avec les Pères Carmes, et a demandé à  SOLIDARITE-AFRIQUE.lu de participer.
(En tout, quatres associations participent à ce projet. Les données qui suivent reprennent uniquement le volet pris en chage par SOLIDARITE-AFRIQUE.lu.)

Le Projet: 

En 2012, SOLIDARITE-AFRIQUE.lu continue le support des enfants:

  • Un repas journalier complet, à 30 enfants de 3 à 12 ans.
  • L'alimentation d'une caisse de maladie pour les enfants dont les parents ne peuvent pas payer une visite au Centre de Santé.
  • Un soutien scolaire pour 60 enfants.
  • L'inscription au registre de la population pour 60 enfants.
  • ...
  • En 2012, ce projet a bénéficié d'un subside de 1.000 €, de la part de l'association Diddeléng Hëlleft.
Suivi: 

En 2008, SOLIDARITE-AFRIQUE.lu a financé, avec votre aide:

  • Un repas complet par jour, à 30 enfants de 3 à 12 ans.
    (En plus des repas journaliers qui étaient déjà servi à 30 autres enfants.)
  • L'amélioration de l’infrastructure du réfectoire : installation de conduites d’eau et d'évacuation des eaux usées, installation d'éviers pour se laver les mains, installation d'un évier pour la vaisselle.
  • L'achat de tables, de bancs et de chaises, de casseroles, d'assiettes, de couverts.
  • La vaccination des enfants contre la méningite.
  • Un appui scolaire à ceux qui sont en âge scolaire.
  • L'inscription au registre de la population.
    Sans cela, ces enfants ne peuvent pas aller à l’école, puisqu’aux yeux de la loi ils n’existent pas.

 


Réfectoire aménagé par Soeur Sabine. (Photo 01.2008) 

 

En 2009, SOLIDARITE-AFRIQUE.lu a financé, avec votre aide:

  • Un repas journalier complet, à 30 enfants de 3 à 12 ans.
    (Au total, en 2009 un repas journalier est servi à plus de 150 enfants!)
  • L'alimentation d'une caisse de maladie pour les enfants dont les parents ne peuvent pas payer une visite au Centre de Santé.
  • Un soutien scolaire pour 60 enfants.
  • L'inscription au registre de la population pour 60 enfants.
  • L'achat d'un moulin à grains électrique.


En janvier 2010, la construction du local du moulin à grains est achevée,


le moulin est installé, et mis en service. 

 

En 2010, SOLIDARITE-AFRIQUE.lu a financé, avec votre aide:

  • Un repas journalier complet, à 30 enfants de 3 à 12 ans.
  • L'alimentation d'une caisse de maladie pour les enfants dont les parents ne peuvent pas payer une visite au Centre de Santé.
  • Un soutien scolaire pour 60 enfants.
  • L'inscription au registre de la population pour 60 enfants.
  • L'achat de foyers au gaz pour préparer les repas des enfants.


Foyers au gaz

 

En 2011, SOLIDARITE-AFRIQUE.lu a financé, avec votre aide:

  • Un repas journalier complet, à 30 enfants de 3 à 12 ans.
  • L'alimentation d'une caisse de maladie pour les enfants dont les parents ne peuvent pas payer une visite au Centre de Santé.
  • Un soutien scolaire pour 60 enfants.
  • L'inscription au registre de la population pour 60 enfants.
  • ...

 

Voir également sous: