Solidaire dans le progrès de tous21.11.2017
boygirlwomanSOLIDARITE-AFRIQUE.lu a.s.b.l.

Une nouvelle école primaire "B", pour le village de Goumsin, au Burkina Faso

Année: 
2011
État: 
A l'étude
Nature: 
Aide au Développement
Localité: 
Localisation: 
  • Le village de Goumsin fait partie de la commune de Kayao, province du Bazèga, au Burkina Faso.
  • Goumsin compte 2.247 habitants (2005) à majorité de cultivateurs.
  • Le village est situé à approximativement 55 km au Sud-Ouest d'Ouagadougou.
Contexte: 
  • Un des droits fondamentaux des enfants est le droit à l’éducation.
  • Le Burkina Faso manque d’écoles primaires. Celles qui sont fonctionnelles manquent de places.
  • Le Burkina Faso a un taux net de fréquentation scolaire de 47%, et un taux d’alphabétisation des adultes de 29%.
  • On ne peut pas faire de développement si l’instruction ne suit pas, ou mieux, si l’éducation ne devance pas les projets.
Justification: 

Pourquoi un école ?

  • Le village a un taux d’alphabétisation en dessous de la moyenne.
  • L’école favorise l’instruction des enfants en général, et des filles en particulier.
  • L’école favorise un développement durable.
  • L’école favorise une meilleure hygiène de vie.
  • L’école permet d'éviter des problèmes d’enfants de la rue.
  • L’école protège les enfants contre la violence.
  • L’école protège contre le trafic d’enfants.

Pourquoi au village de Goumsin ?

  • Le village a une très forte demande pour l’éducation primaire.
  • Les salles de classe existantes (8) ne suffisent pas pour répondre à cette demande.
  • En attendant des locaux plus adaptés, les cours sont dispensés dans une sorte de grand hangar.
Le Projet: 

Le projet à été initié par l'Association locale Nong-Taaba de Dapoury (ANTD), qui participe activement sur ce projet, et apporte un contribution financière de l'ordre de 5% du montant total du projet.

Le projet comporte les éléments suivants :

  • Un bâtiment école comprenant trois salles de classe, un bureau, et un magasin (petit entrepôt).
  • L’équipement des salles de classe. (Bancs, Bureaux, Armoires, Chaises, ...)
  • Un forage.
  • Un bloc de 6 latrines.
  • Un maraîchage. 

Les travaux préalables

  • Demande des autorisations nécessaires :
    - Demande de construction émanant du Directeur de l’école.
    - Autorisation de construction, du Ministère de l’Education du Burkina Faso.
    - Promesse de fournir le personnel enseignant, du Ministère de l’Education du Burkina Faso.
  • Etablissement des plans et appels d'offres.
  • Entretiens avec les villages concernés pour mettre au point toutes les modalités relatives à l’école.
  • Différentes organisations devront être mises en place, ou existent déjà :
    - Un comité de gestion de l’école.
    - Un comité des parents d’élèves.
    - Un comité des mères éducatives.
    - Un comité de gestion du forage.
    - Un comité villageois de développement.
  • Un contrat séparé sera établi pour chacune des différentes phases du projet.

La réalisation

La réalisation de l'infrastructure sera prévu dans l'ordre suivant :

  1. Le projet débutera par le forage, ce qui permettra : 
    - D’avoir de l’eau pour les constructions à venir.
    - De développer un maraîchage pour le repas de midi des élèves.
    - D’installer des jarres d’eau à côté des latrines permettant aux élèves des laver les mains.
  2. Le projet se poursuivra par la construction des latrines.
  3. Construction du bâtiment scolaire incluant les trois salles de classe, le magasin et le bureau.
  4. Enfin, il faudra équiper l’école.
  5. Un maraîchage sera mise en place, afin d'alimenter la cantine scolaire en légumes frais. 

Les autorités locales seront appelées à garantir la bonne exécution du projet : Monsieur le Préfet ainsi que Monsieur le Maire.
Les travaux seront inspectés régulièrement par l’initiateur du projet, ainsi que notre représentant au Burkina Faso, auquel nous faisons entière confiance.


L'engagement de la population locale

La construction de l’école primaire a fait l’objet d’un arrangement donnant-donnant :

  • Les bénéficiaires, en l’occurrence tout les habitants du village, apporteront leurs contributions sous forme d’apport de cailloux, de sable et de graviers, et aideront le tâcheron dans l’excavation des fosses.
  • La participation financière des bénéficiaires sera de 3 % soit : 300.000 FCFA.
  • Le Comité de Gestion de l’école ainsi que les autres comités au service de l’école se sont engagés à planter un bosquet de 500 arbres avec protection individuelle contre les animaux. Ce bosquet fera office de brise-vent par rapport à l'école, afin d'éviter le décoiffement du toit de l’école.
  • Le comité de gestion de l’école s'est engagé à mettre en place une plantation de jatropha, sur un terrain "non cultivable". Les revenus de cette plantation (l'huile de jatropha peut être utilisé comme carburant) seront utilisés pour alimenter la cantine scolaire.
  • Le directeur et les instituteurs de l’école se sont engagés à donner, gratuitement, des cours d’alphabétisation et de gestion pour adultes aux habitants du quartier, et ce durant une période de trois ans.
Le volet Financier: 

Les montants suivants sont des estimations et risquent donc de changer encore légèrement, au fur et à mesure de l'évolution du projet.

  • Le forage : 7.100 €
  • Les latrines : 3.000 €
  • Le bâtiment scolaire : 15.600 €
  • L'équipement de l’école : 5.500 €
  • Le Maraîchage : 2.700 €
  • Coût total du projet : 33.900 € 
  • Participation de la Population : 500 €
  • Participation de l'association locale ANTD : 1.700 €
  • Participation de SOLIDARITE-AFRIQUE.lu : 31.700 €
  • SOLIDARITE-AFRIQUE.lu asbl ne dispose d’aucun soutien venant du Ministère de la Coopération.
  • SOLIDARITE-AFRIQUE.lu asbl se base sur ses fonds propres pour financer le projet et compte sur vous pour regarnir sa caisse.

SOLIDARITE-AFRIQUE.lu asbl compte sur VOUS pour nous aider à réaliser ce projet.

Remerciements anticipés

Les futures écolières et les futurs écoliers de l'école vous remercient de tout cœur pour votre participation à la réalisation de leur école.
Les enfants du Burkina Faso vous remercient.

Suivi: 

SOLIDARITE-AFRIQUE.lu asbl ne commence jamais deux projets en même temps avec un seul et même partenaire (ANDT en occurrence). Comme le CREN de Kayao n’est pas encore en exploitation, les réalisations prévues pour l’école de Goumsin ont été mis en suspend.
Cependant, en attendant la mise en service du CREN, nous avons néanmoins décidé de mettre déjà le forage pour l’école en place.

 

03.2012, le forage à bien été installé avec sa pompe, mais la superstructure n'a pas encore été construite par le village!
Voir également sous: