Solidaire dans le progrès de tous24.09.2017
boygirlwomanSOLIDARITE-AFRIQUE.lu a.s.b.l.

La Voûte Nubienne

La voûte nubienne (VN) est une technique de construction de toits en terre.


La mise en pratique se fait avec un outillage basique, des matériaux locaux, et des compétences techniques simples.
Cette technique a été "inventée" en Nubie (Haut Nil), il y a très très longtemps...

Il y a quelques années, cette technique a été reprise et adaptée par des maçons burkinabè.
La forme de la VN est une courbe obtenue en inversant une chaîne (bijou), que l’on tiendrait entre deux mains.
La VN n’exerce pas de poussée latérale sur les murs.
La VN est fabriquée en briques de banco. (Briques en terre séchées au soleil, avec éventuellement un léger apport de ciment.)
Le toit de la VN est recouverte d’un film plastique qui lui-même sera protégé des UV par une couche de boue bitumée.
Les murs sont construits avec des blocs du pays.

La VN a une contrainte : l’écartement entre les appuis, ne peut dépasser 3,20 m, d’où il faut placer plusieurs voûtes l’une à côté de l’autre, pour obtenir des largeurs plus importantes.

Les avantages de cette technique:

  1. Thermiques :
    * A l’inverse des tôles utilisées communément, la terre de la voûte nubienne n'est pas conductrice de chaleur. La température des pièces sera grandement réduite, et donc d'autant plus supportable.
  2. Ecologiques :
    * Les matériaux utilisés sont ceux que l’on trouve sur place : la terre (mélange d'argile et de sable).
    * On n’aura plus besoin d’importer des tôles ni utiliser des chevrons de bois. Le bois devenant une denrée rare au Sahel.
    * Contrairement à une voûtes semi-cylindriques, la construction d'une voûte nubienne ne nécessite même pas de bois de coffrage de soutien des briques du plafond : elles sont mises en place suivant un angle de 15 degrés et exercent une pression sur le joint de terre sur lequel elles reposent.
  3. Economiques :
    * Les tôles reviennent très chères, il faut les importer.
    * De même pour les chevrons de bois importés.
    * On n’aura plus besoin de faux plafonds de panneaux en bois. (Protection contre la chaleur.)
    * La quantité de ciment sera fortement diminuée.
    * Utilisation de la chaux, présente au Burkina Faso.
  4. Hygiéniques :
    * Entre les tôles et le plafond des constructions classiques, les chauves-souris trouvent toujours un petit trou pour s’y glisser. Conséquence, le plafond pourri et les excréments se répandent dans les locaux.


Une école a trois salles de classe construite en "Voûtes Nubiennes"


Voir également sous: